itvfrance.fr
chocolat
Gastronomie

Des faits surprenants de l’histoire du chocolat

Notez cet article

Le chocolat et le cacao dont il est issu ont une longue histoire d’utilisation, de plaisir et d’abus par l’homme ! Voici 7 faits surprenants que vous ne connaissez peut-être pas.

Le chocolat était utilisé comme monnaie d’échange… en quelque sorte !

Les Mayas ont commencé à utiliser les fèves de cacao comme monnaie d’échange, achetant tout, des animaux aux esclaves, avec les fèves de cacao.

Il fallait une centaine de fèves pour s’acheter un esclave, ce qui a valu à certains de passer des heures à fabriquer des contrefaçons ! Comme le chocolat était utilisé comme monnaie, beaucoup de Mayas ne pouvaient tout simplement pas se permettre d’en manger.

Seuls les riches pouvaient manger et boire du chocolat, qui était récolté avant d’être fermenté et séché. Les amateurs de chocolat ne seront pas surpris d’apprendre que les Mayas utilisaient également leurs fèves de cacao lors des cérémonies religieuses.

Les mariés se donnaient mutuellement du chocolat, et il y avait même un dieu du cacao qu’ils adoraient.

Des fèves… au chocolat !

Qui a inventé le chocolat ? Pas les européens ! Quelques centaines d’années plus tard, Christophe Colomb s’est rendu dans cette partie du monde. En 1502, alors qu’ils transportaient un important chargement de marchandises sur leur navire, Christophe Colomb et ses hommes ont trouvé par hasard des fèves de cacao qui étaient tombées accidentellement.

Dix-sept ans plus tard, Hernán Cortés est venu à la conquête du Mexique et a dégusté quelques fèves de cacao pendant qu’il était là-bas. Il n’a pas du tout aimé (qu’est-ce qui lui a pris ?!) et a même dit que c’était plus adapté aux porcs qu’aux hommes.

Après avoir conquis l’Empire aztèque, il a décidé de ne pas se débarrasser entièrement des fèves de cacao, mais de continuer à les utiliser comme monnaie d’échange. Les Aztèques ne sont pas les seuls peuples qu’Hernán Cortés a conquis, car il y avait aussi de nombreuses îles dans les Caraïbes que les Espagnols ont fini par posséder.

Une personne intelligente est arrivée et a découvert que beaucoup de ces îles possédaient du sucre. Le fait d’ajouter du sucre aux fèves de cacao a rendu le chocolat beaucoup moins amer et beaucoup plus désirable comme substance alimentaire.

Maintenant qu’il avait un si bon goût, il semblait que tout le monde voulait l’essayer dans le monde entier. Non seulement il était utilisé à des fins médicales, mais au XVIIe siècle, des plantations de cacao se développaient, des maisons de chocolat ouvraient et de grandes quantités de cette substance étaient expédiées dans le monde entier.

3500 ans d’histoire

Tout a commencé avec les Olmèques vers 1500 avant J.-C., qui ont commencé à cultiver le cacao, les élites ont commencé à le consommer comme boisson dans les cérémonies, et généralement à vénérer la plante sacrée. Cela a ouvert la voie aux civilisations zapotèques, teotihuacanes et mayas, suivies par les Aztèques, qui ont tous perpétué les nombreuses traditions et utilisations similaires du cacao, tout en développant les leurs.

Un cadeau des dieux

On pense que le cacaotier est un cadeau du dieu Quetzalcoatl. Représenté comme un serpent à plumes, ce dieu méso-américain représentait une variété de choses vivantes telles que la santé, l’amour, le sexe, l’agriculture et l’alimentation. Les Aztèques croyaient qu’il était venu sur terre à partir d’une étoile de l’après-midi portant un cadeau pour le peuple toltèque. Ce cadeau ? C’était l’arbre Cacao, bien sûr. Quetzalcoatl a ensuite été chassé de la terre dans une bataille avec d’autres dieux qui l’ont trompé. La prophétie du retour de Quetzalcoatl sur terre a plus tard joué un rôle dans la disparition de la civilisation aztèque.

Cacao comme monnaie

Les fèves de cacao étaient la principale forme de monnaie dans l’empire aztèque, qu’ils conservaient dans des sacs de 24 000 fèves. C’était le poids standard appelé carga. Un lapin valait 10 fèves et un esclave 100 fèves. Les peuples conquis devaient payer les hommages en fèves de cacao. L’adage selon lequel l’argent ne pousse pas sur les arbres n’était donc pas toujours vrai !

L’habitude de 50 tasses de Montezuma

Montezuma II, le 9e souverain de Tenochtitlan, qui signifie “lieu du fruit du cactus” et qui était le centre de l’empire aztèque, était plutôt favorable à la consommation de cacao. Il était réputé pour consommer 50 tasses de ce chocolat épicé chaque jour, dans des tasses en or ! Il faisait également préparer chaque jour des milliers de pichets pour sa maison, et avait établi un décret selon lequel le cacao devait être réservé aux hommes qui partaient au combat. On cite souvent les paroles de Montezuma : “La boisson divine, qui renforce la résistance et combat la fatigue. Une tasse de cette précieuse boisson permet à un homme de marcher toute une journée sans nourriture”.

La mort par le chocolat

Cette phrase enjouée a un côté sombre, elle est censée être vraie. Remontant au Mexique du 17ème siècle, l’évêque du Chiapas aurait été tué par du chocolat empoisonné, après un désaccord avec les dames de sa congrégation. Apparemment, elles n’étaient pas contentes qu’il ait dit qu’elles ne pouvaient plus boire de chocolat pendant la messe ! Plus tard, en 1774, le pape Clément XIV est mort et le chocolat empoisonné a été mis en cause. Plus récemment, à la fin du XIXe siècle, Christiana Edmunds a mené une campagne d’empoisonnement en remettant du chocolat à la strychnine dans les magasins où il était revendu. Beaucoup sont tombés malades et un jeune garçon est mort avant qu’elle ne soit arrêtée. Plus récemment, un homme du Royaume-Uni a tué ses parents avec une mousse au chocolat empoisonnée en 2006.

Les chocolatiers sont des noix !

Ceux d’entre vous qui ont passé un certain temps avec nous à Woolley Wonkaland seraient probablement d’accord avec cette affirmation. Mais dans le monde entier, les producteurs de chocolat utilisent environ 20 % des arachides et 40 % des amandes du monde !

Un démarrage lent

Les cacaos ne poussent bien qu’à 20 degrés au nord ou au sud de l’équateur, comme la vanille, et aiment un climat chaud, humide et mouillé. Les arbres poussent à une hauteur d’environ 20-25 pieds et prennent jusqu’à 5 ans avant de porter leurs premiers fruits, les cabosses de cacao. Ils produiront ensuite des cabosses pendant 25 ans, mais auront bien plus de 100 ans, voire plus de 200 ans !

D'autres articles

4 raisons de choisir du chocolat Made in France pour Noël

administrateur

Pourquoi le chocolat est-il le cadeau emblématique de la Saint Valentin ?

administrateur

Café : pourquoi revient-on à la torréfaction artisanale ?

administrateur

Quelle est la température idéale d’une cave à vin ?

administrateur

Faut-il se fier aux yaourts du commerce ?

administrateur

Gastronomie de qualité autour de Mâcon, Cluny et Tournus

administrateur