Bottega

La Bottega, l’atelier suisse qui fleure bon l’Italie

Sous un ciel bleu radieux, l’on se croirait à Florence, à Rome, ou dans un charmant village toscan… Genève brouille les cartes avec sa météo caniculaire. Qui plus est, le chef Gasbarro joue les illusionnistes avec son menu déjeuner qui prend clairement des airs transalpins, et rappelle les classes florentines du cuisinier fraîchement étoilé.

Contenant chic pour un contenu choc

Et pourtant, nous sommes bien ici, à Genève, sur les hauteurs de la rue de la Corraterie. La terrasse est absolument superbe, sculptée par une décoration raffinée et servie par une équipe discrète aux petits soins. Table en bois brut, verre à eau et couverts élégants… Et, les assiettes qui suivent méritent sérieusement les félicitations. Quel plaisir de déguster l’Italie dans un théâtre culinaire aussi bien choisi !

La Bottega file la métaphore transalpine jusque dans ses verres judicieusement sélectionnés pour la dégustation des nectars qui s’apprêtent à débouler. On aurait pu préférer les vins suisses des environs, en acceptant même un compromis avec les vins des terrasses de Vevey, mais le sommelier aurait manqué de cohérence avec les créations du chef, tant elles parviennent à recréer les goûts italiens avec les produits locaux.

D’ailleurs, les vins ne sont pas des accompagnants mais des alliés. D’emblée, à la carte, des associations mets et vins sont proposés, un pour chaque plat selon le nombre choisi. Une sélection de crus d’exception est également proposée pour des “pairing” mémorables.

Le sommelier respecte le travail du chef, et la matière bachique aussi, avec une sélection bio. Pour cette composition de zucchini, crème de pecorino et oeuf poché, le Bianco 2015 de Paolo e Lorenzo Marchionni apporte la minéralité et l’acidité nécessaires pour rafraîchir le palais. Bon choix !

Zucchini, crème de pecorino et oeuf poché & Paolo e Lorenzo Marchionni Bianco 2015

Le Rosso Melograno 2014 de Roccafiore est gourmand avec son bouquet de fruits rouges long en bouche, qui accompagne le croustillant du suprême de canard. Joli vin !

Suprême de canard, chips de topinambour, figues, réduction & Roccafiore Rosso Melograno 2014

Et ce I Mandorli Passum est aussi magicien que Francesco Gasbarro, avec sa robe rubis, un tantinet orangé, il cache son jeu aromatique avec ses allures de vin jaune. Superbe découverte ! Dommage que le dessert, un sorbet pêche, lamelles de pêche, coulis d’aneth et noisettes cristallisées, ne soit pas aussi élaboré, même s’il est bien exécuté. Son esprit créatif est trop timide face à la puissance du vin doux italien…

sorbet pêche, lamelles de pêche, coulis d’aneth et noisettes cristallisées

En cave, un petit tour s’impose. En pleine structuration, les sélections s’activent, plus de la moitié des étiquettes sont chantantes, et il est plaisant de voir que le sujet est pris aussi sérieusement que la création culinaire. Genève est une gourmande cosmopolite, à dévorer avec un bon verre de vin italien…

Gourmandises et café sélectionné pour la fin du repas…

La Bottega / 1 étoile Michelin
21 rue de la Corraterie, Genève
Déjeuner, à 50 CHF pour 3 plats, 93 CHF pour 5 plats et 118 CHF pour 7 plats / les accords mets et vins sont respectivement à 30 CHF, 68 CHF et 105 CHF.

www.labottegatrattoria.com

Autres articles

Recette de nems aux crevettes comme dans le Delta du Mékong

Irene

Le restaurant Accents, révélation 2017 en 2 raisons

Irene

Un tour du monde des crêpes… et que ça saute !

Irene

Recette de la brioche Nanterre

Irene

Athènes : Spondi, ou la déception en 3 raisons

Irene

Recette de la poule au pot

Irene