itvfrance.fr
recettes sucrées et salées
Vins et Gastronomie

6 recettes sucrées et salées pour dévorer Lisbonne

Rate this post

Incarné par son célébrissime pastel de nata (pasteis), le Portugal ne mérite pas non plus que l’on s’attarde uniquement à sa morue nationale. Voici tout ce qu’il faut engloutir lors d’un voyage à Lisbonne !

Les Pasteis de Nata

Direction le quartier de Belém, où vous vous empressez de grimper dans la fameuse tour emblématique de la ville, ancienne gardienne du port de Lisbonne, pour dévorer les pasteis de Belém. Une pâtisserie, datant de 1837, est l’objet d’attroupements continus devant ses auvents bleu marine, sept jours sur sept. L’adresse confectionne et sert les meilleurs pasteis de la ville. Les pasteis (pastel au singulier) sont des petites tartes qui ont le look d’un flan. La pâte est feuilletée mais plus cassante, avec une pointe de sel notable. Et la crème à la vanille coule davantage. On saupoudre un peu de cannelle sur les pasteis tièdes avant de les engloutir. L’adresse entretient le mystère autour de sa recette, héritée des moines Hiéronymites dont le monastère se visite à proximité. N’ayez pas peur d’attendre une table pour prendre le temps de dévorer des pastéis dans le salon de thé. L’expérience en vaut la chandelle, avec cette vue directe sur la fabrique. Fameux !

Le bolo de arroz

Sachez que vous dégusterez aussi des pasteis à la confeitaria nacional, la plus ancienne pâtisserie de Lisbonne, située Praça da Figueira. Plus que pour le goût, la visite vaut surtout le détour pour le lieu qui a gardé son charme d’antan. Goûtez-y le bolo de arroz (c’est ce que j’ai préféré ici !). C’est une sorte de muffin, plus gonflé, et surtout confectionné avec de la farine de riz. La mie est ainsi plus légère. Un délice quand il est accompagné d’un café à l’heure du goûter !

Le bolo de arroz de la Confeitaria Nacional

La pao de Deus

C’est l’autre surprise délicieuse d’un voyage au Portugal. Cette petite boule, qui ne cache pas son moelleux, ne paye pas de mine. Et pourtant, sa mie est très fondante, presque spongieuse. On sent bien le sucre (on a surtout les mains qui collent), sans en être écoeuré. Surtout, le pao de Deus, c’est-à-dire le pain de Dieu, développe un bon goût de noix de coco. On le dévore traditionnellement à la Toussaint, mais on en trouve partout, y compris dans les chaînes comme A Padaria Portuguesa.

Le poulpe façon “lagareiro”

Bon nombre de restaurants se vantent de servir la vraie recette du poulpe “lagareiro” (voici une adresse où vous êtes sûrs de manger un vrai et bon poulpe  : cervejaria de Bairro, à retrouver ici). Cette recette typiquement portugaise consiste à servir le céphalopode avec des pommes de terre au four. Le poulpe se déguste dans son plus simple appareil, avec un filet d’huile d’olive, un assaisonnement à l’ail, et quelques feuilles de coriandre. Un délice qui fait éclater les saveurs iodées.

Le poulpe façon « lagareiro »

Arroz de mariscos

Toutes les cartes des restaurants lisboètes se passent le mot et inscrivent le nom de cette recette portugaise. A chacun sa façon de concocter cette petite marmite de riz aromatisé à la tomate, mélangeant toutes sortes de fruits de mer, tels que des calamars, des moules, des crevettes. Une vraie popote de Maman qui rassasie les estomacs affaiblis par les montées pavées de Lisbonne.

L’arroz de mariscos dispose aussi de son pendant “pasta”. Le chef adapte dans ce cas le condiment de tomate à des coquillettes.

Arroz de mariscos signé José Avillez

Bacalhau à Bràs et croquette de morue

La légendaire morue portugaise, qui rappelons-le est un cabillaud séchée et salée, se cuisine traditionnellement avec des pommes de terre et des oignons. La recette prend l’air d’un gratin dans lequel le poisson est émietté. Les ingrédients sont mélangés à l’oeuf battu. Le Bacalhau à Bràs est servi avec des olives. Le chef étoilé José Avillez propose sa version dans son café lisboa, dans le Chiado.

La morue se déguste à toutes les sauces à Lisbonne, et avant tout sous forme de croquettes. Rien de tel lorsque vous avez un petit creux !

Le Bacalhau à Bràs de José Avillez au Café Lisboa

>>> D’autres découvertes culinaires à Lisbonne : 

7 adresses vérifiées et approuvées à Lisbonne

3 pâtisseries à croquer à Lisbonne

D'autres articles

Recette de sauce chorizo au jus de moules

Irene

Rôti de lotte au lard, brouillade d’asperges sauvages

Irene

Poulet ananas et lait de coco

Irene

Clément Marot, la bonhomie lilloise attachante

Irene

Paris-Lille, mon hommage sucré

Irene

Le Beaujolais en Thaïlande

Irene