itvfrance.fr
produits frais et bio
Commerce et Economie

Fermier : comment vendre vos produits frais et bio ?

Rate this post

Les filières agricoles connaissent un développement sans précédent ces dernières années. Ce secteur représente une véritable mine d’or pour les fermiers. Cependant, pour profiter de ses avantages, il faut maîtriser un certain nombre d’astuces. Comment vendre vos produits frais et bio ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir à ce propos.

Optez pour une vente directe

Vente à la ferme ou dans une boutique

La vente à la ferme est une négociation qui s’effectue directement sur l’exploitation du fermier. Simple et pratique, cette activité est répandue parmi les producteurs locaux et soutenue par la communauté (ASC). En y optant, vos consommateurs n’auront qu’à se rendre sur votre lieu de production pour être satisfaits. S’il s’agit de fruit et de légumes, il est même possible que certains aillent cueillir ceux qui répondent mieux à leurs attentes.

En ce qui concerne la vente dans une boutique, il s’agit d’une possibilité intéressante pour commercialiser vos produits. Vous pouvez par exemple faire des étalages routiers grâce à une voiturette installée au bord de la voie. Vous pouvez également aménager une petite cabane à l’extrémité de votre cour.

Vente sur le marché ou en ligne

En tant qu’agriculteur, maraîcher et producteur bio, il vous est possible de vendre vos produits sur le marché fermier. En effet, cet espace vous offre l’opportunité de vendre directement vos produits aux consommateurs. En outre, le développement du digital vous permet de vendre vos produits frais et bio sans recourir à des intermédiaires. De plus, ceci vous évite d’investir une forte somme. Cette méthode de vente est instantanée, interactive, universelle, sélective et personnelle.

Adoptez la vente en circuit court

Le commerce en circuit court contrairement à la vente directe nécessite l’intervention d’un intermédiaire. Utilisé par de nombreux fermiers, il responsabilise le consommateur et le renseigne sur toutes les étapes du cycle de vie du produit. À ce niveau, il existe un grand nombre de circuits que vous pourrez explorer. Vous avez par exemple la restauration traditionnelle constituée notamment de restaurants gastronomiques recherchant des produits de qualité pour la réussite de leurs mets.

La restauration collective, un magasin producteur, une épicerie de proximité et autres constituent aussi de très bonnes options pour vendre vos produits frais et bio. En choisissant ce mode de distribution, vous instaurez un lien entre vous et les consommateurs de vos produits. Vous devez en revanche veiller à ce que la relation avec votre distributeur exclusif soit un véritable partenariat commercial sur le long terme.

Vendez vos produits frais et bio à travers les circuits traditionnels

Considéré comme faisant partie du circuit long, ce circuit de distribution pourrait vous être bénéfique dans la vente de vos produits frais et bio. En effet, il fait souvent appel à plusieurs intermédiaires. Ici, il va vous falloir vendre vos produits à un grossiste qui à son tour les revendra à des détaillants et ceux-ci aux consommateurs. Vos produits se retrouveront donc dans les supermarchés et hypermarchés.

Proposez vos produits à la grande distribution

La grande distribution a connu suite à la crise, une importante régression. En effet, de plus en plus de consommateurs par solidarité envers les producteurs locaux et surtout par souci pour leur santé privilégient les produits locaux. Ce changement d’habitude de consommation est responsable de la croissance spectaculaire du bio et des nombreuses opportunités qui s’ensuivent. Il est vrai que la grande distribution traite généralement avec les PME. Cependant, elle se trouve à une étape ou le développement d’une offre bio importante est vital.

Vous avez par conséquent toutes les chances pour faire une bonne affaire avec les promoteurs de la grande distribution. Il vous faut simplement vous assurer de la qualité de vos produits bio. Il serait aussi judicieux que vous présentiez le potentiel commercial de vos produits. Vous pourrez de cette manière convaincre facilement ceux-ci. Par ailleurs, une proposition de prix réaliste et une bonne communication pourront faire de vous leur fournisseur privilégié.

Réalisez une étude approfondie du marché

Les opportunités de commercialisation sont certes nombreuses, mais il est indispensable de réaliser une étude du marché avant de vous lancer. En réalité, ce n’est qu’en comprenant votre marché que vous pourrez prendre la bonne décision. De plus, vous pourrez ainsi non seulement limiter les risques, mais évaluer correctement votre réel potentiel de vente. Vous pouvez pour ce faire vous faire accompagner par un professionnel qualifié surtout si vous envisagez d’acquérir le statut d’auto entrepreneur.

Il est également important de préciser qu’il existe plusieurs réglementations qui s’appliquent à la vente des produits de ferme. Vous avez entre autres, l’étiquetage des produits, l’établissement recevant du public et la signalisation de votre ferme.

D'autres articles

Développer son activité d’électricien en utilisant internet

administrateur