itvfrance.fr
coût d'une crémation
Divers

Crise de l’énergie : le coût d’une crémation va augmenter en 2023 ?

Rate this post

L’augmentation des coûts de l’énergie affecte vraiment tous les domaines, même ceux auxquels on ne pense pas. En effet, l’augmentation du prix du gaz peut impacter de nombreuses industries, et celles des pompes funèbres en fait partie. Les crémations demandent une certaine quantité de gaz, ainsi, leur prix va augmenter durant les années à venir. Une situation aussi insolite que tragique.

Vers une augmentation du prix du gaz

Si l’on se rend aujourd’hui dans des pompes funèbres à doudeville par exemple, le prix d’une crémation est en moyenne de 600 €. Ce prix, jusque-là relativement stable, va malheureusement augmenter à cause de l’augmentation des prix du gaz. En effet, pour la crémation des corps, les pompes funèbres ont besoin d’utiliser du gaz et en grande quantité. La crise énergétique impacte alors fortement le domaine, qui prévoit déjà une hausse du prix de 35 % pour les deux prochaines années.

Une augmentation de prix qui peut être particulièrement impactante puisque l’on parle de plus de 200 € en moyenne, ce qui vient s’ajouter à la facture parfois importante de toute l’organisation des obsèques. La situation est hors de contrôle des pompes funèbres, qui ont subi une hausse incroyable du prix du gaz, qui a monté de 339 %. Une situation qui peut mettre en péril l’activité des pompes funèbres, pour qui le prix du gaz représente alors une charge très importante. Heureusement pour les familles, la plupart des crématoriums en France sont gérés par délégation de service public ce qui signifie que les prix seront limités malgré l’augmentation du prix du gaz.

Les solutions alternatives

Même si la crémation devient plus onéreuse, il y a d’autres possibilités pour les obsèques d’un proche. Évidemment l’enterrement, mais aussi des pratiques moins conventionnelles notamment en France, mais qui pourraient évoluer au vu de la situation. La législation est encore relativement stricte quant à la manière de s’occuper de nos défunts, pourtant il existe des solutions très variées dans d’autres pays d’Europe par exemple.

La promession

Cette pratique totalement inconnue en France est utilisée en Suède. Le principe consiste à conserver les corps à des températures négatives avant de le faire disparaître avec de l’azote liquide. Ce liquide va permettre de faire passer le corps à près de -200 °C et le rendre donc tout à fait friable pour le dissoudre. On utilise alors simplement une table vibrante pour faire disparaître le corps, ainsi ni gaz ni substance toxique n’est libérée dans l’air.

Devenir un arbre

Lorsque l’on est enterré, nos corps mettent des années à se dégrader dans les cercueils. Au lieu de cela, des Italiens ont eu l’idée d’une mise en terre avec un arbre au-dessus des défunts afin que celui-ci puisse grandir en se nourrissant des nutriments du corps. Un moyen poétique de retourner à la nature et de compléter le cercle vertueux de la vie. C’est une solution écologique et qui permet aussi à la famille de rendre visite d’une manière plus originale aux défunts.

 

D'autres articles

Conditionner efficacement les produits chimiques et industriels avec un pistolet cox

administrateur

Une montre : pour quoi faire ?

Emmanuel